CONFÉRENCIERS PLÉNIERS 

Anna Triandafyllidou

Anna Triandafyllidou

Université Métropolitaine de Toronto

Anna Triandafyllidou est titulaire de la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur la migration et l’intégration à l’Université Métropolitaine de Toronto depuis le 1er août 2019. Elle était auparavant titulaire de la chaire Robert Schuman au programme de gouvernance mondiale de l’Institut universitaire européen (Robert Schuman Centre for Advanced Studies), de 2012 à 2019). Elle est rédactrice en chef du Journal of Immigrant and Refugee Studies et préside le comité éditorial d’IMISCOE, qui supervise la série de livres IMISCOE Springer sur les migrations internationales. Elle a publié de nombreux ouvrages sur les migrations internationales, notamment en tant que rédactrice invitée d’un numéro spécial sur la migration temporaire : Catégorie d’analyse ou catégorie de pratique (Category of analysis or Category of Practice), 2022, Revue d’études ethniques et migration (Journal of Ethnic and Migration Studies) et un numéro spécial sur la migration internationale en 2030, sous presse à International Migration. Parmi ses ouvrages récents figurent : Migration et pandémies (Migration and Pandemics ; Springer IMISCOE, ed. 2022), Migrants au statut irrégulier en Europe (Migrants with Irregular Status in Europe ; Springer IMISCOE, ed. avec S. Spencer, 2020). Ses articles de revue les plus récents comprennent : La gouvernance mondiale de migration (The global governance of migration : 2021) Vers une approche ” désordonnée “, Migration internationale (Towards a ‘messy’ approach, International Migration 2020) ; Le nationalisme au 21ème siècle : néo-tribal ou pluriel ? Nations et nationalisme (Nationalism in the 21st Century (Neo-tribal ou plural ? Nations and Nationalism ; 2020) Dé-centrement dans l’étude de la gouvernance des migrations : une vision radicale, Géopolitique (De-centering the Study of Migration Governance : a Radical View, Geopolitics).

Le professeur Triandafyllidou interviendra sur le thème Viabilité et résilience dans la gouvernance de la migration pour un monde post-pandémique.

 

David Scott Fitzgerald

David Scott Fitzgerald

University of California San Diego

David Scott FitzGerald est titulaire de la chaire Theodore E. Gildred dans les relations américano-mexicaines, professeur de sociologie et codirecteur du Centre des études en Immigration Comparative de l’Université de Californie à San Diego. Ses recherches analysent les politiques régissant la migration et les réfugiés dans les pays d’origine, de transit et de destination, ainsi que les expériences des personnes en déplacement. Les livres de FitzGerald incluent Refuge Beyond Reach: How Rich Democracies Repel Asylum Seekers (Oxford University Press 2019) – lauréat du prix du meilleur livre de la section des migrations internationales de l’American Sociological Association (ASA), de la section des droits de l’homme de l’ASA et de la section des droits de l’homme de l’International Studies Association. — et co-auteur (avec David Cook-Martín) Culling the Masses : The Democratic Origins of Racist Immigration Policy in the Americas (Harvard University Press 2014), dont les prix incluent le ASA Distinguished Scholarly Book Award. Ses sept livres coédités incluent Immigrant California : Understanding the Past, Present, and Future of U.S. Policy (Stanford University Press 2021). Son livre co-écrit (avec Rawan Arar), The Refugee System: A Sociological Approach est à paraître chez Polity.

Le professeur FitzGerald interviendra sur le thème Contrôle à distance des corps “malsains” : Découvrir les origines de l’externalisation.

Daiva Stasiulis

Daiva Stasiulis

Université Carleton

Daiva Stasiulis est professeure chancelière de sociologie à l’Université Carleton. Elle a publié de nombreux ouvrages sur les questions de citoyenneté et de non-citoyenneté, de race, de migration, de féminisme intersectionnel et de diversité.  En 2007, avec la co-auteure A. Bakan, elle a reçu le prix annuel du livre de l’Association canadienne des études sur les femmes pour Negotiating Citizenship : Migrant Women in Canada and the Global System (Université de Toronto, 2005).   Ses autres ouvrages comprennent : Gender and Multiculturalism : North-South Perspectives (avec A. Gouws, University of KwaZulu-Natal Press, 2016) ; Not One of the Family : Foreign Domestic Workers in Canada (avec A. Bakan, University of Toronto Press) ; et Unsettling Settler Societies : Articulations of Gender, Race, Ethnicity and Class (avec N. Yuval-Davis, Sage Publications). Dans un numéro spécial (codirigé avec B. Rutherford et Z. Jinnah) des études en justice sociale sur la migration et l’intersectionnalité : Perspectives du Sud et du Nord Glabal (Studies in Social Justice on Migration and Intersectionality : Perspectives from the Global South and North), elle explore la question de l’expulsabilité des migrants. Elle achève actuellement la rédaction d’un livre intitulé la cartographie émotionnelle de la double citoyenneté : la diaspora libanaise et la guerre de 2006. (The Emotional Cartographies of Dual Citizenship : The Lebanese Diaspora and the 2006 War.)

La professeure Stasiulis a mis ses recherches au service de la défense des associations de travailleurs domestiques et d’autres populations vulnérables (à l’exemple des apatrides). Elle a présidé la réunion du groupe d’experts des Nations unies sur la violence à l’égard des travailleurs migrants asiatiques. Elle a été consultante auprès du gouvernement fédéral canadien sur les politiques relatives au racisme et à l’antiracisme, à la migration, à l’équité en matière d’emploi, à la participation politique des minorités ethniques et à l’analyse de la politique d’immigration sous l’angle du genre et de l’équité.

Le professeur FitzGerald interviendra sur le thème Intersectionnalité canadienne : naviguer entre nationalisme méthodologique et transnationalisme.

 

Contact Us

Canadian Ethnic Studies Association
Social Science 909
2500 University Drive, N.W.
Calgary, Alberta T2N 1N4
Tel: 403-220-7372
cesa@ucalgary.ca

©2017 Canadian Ethnic Studies Association